Aller au menu Aller au contenu
Consultez les publications et les thèses
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Consultez les publications et les thèses
Consultez les publications et les thèses

> GSCOP_PRODUCTION > GSCOP_ThèsesSoutenues

Thèse Maud POULIN

Auteur : Maud POULIN
Directeur de thèse : Jean François BOUJUT
Co Encadrant : Cédric MASCLET
Date : 23 septembre 2021
 

Gestes et cognition: Caractérisation de l'activité de co-conception multimodale dans un environnement de Réalité Augmentée Spatialisée

 
Résumé:
L’activité de conception mobilise des fonctions cognitives de haut niveau largement étudiées depuis ces dernières années. Cependant, dans un souci d’améliorer toujours plus l’innovation, la créativité et de réduire les barrières de communication entre les designers et les non-designers pendant les réunions de co-conception de produits, des outils d’aide à la conception sont déployés, tous poursuivants des objectifs différents. La plateforme SPARK utilisant les propriétés de la Réalité Augmentée Spatialisée (SAR) est notamment un outil développé pour faciliter les interactions et la compréhension entre les experts et les non-experts de la conception pendant les phases de revue. C’est dans ce contexte que s’inscrit ce travail de thèse où nous proposons une analyse multimodale de l’activité de co-conception dans un environnement SAR. Nous avons employé une démarche ergonomique tout au long de cette recherche en procédant à l’observation de séances de co-conception chez notre partenaire industriel puis en effectuant une expérimentation en laboratoire à plus grande échelle accompagnée de questionnaires et d’entretiens d’auto-confrontation avec les utilisateurs. Cette démarche nous a permis, d’une part, d’identifier quelle était l’influence de cette technologie sur les différentes activités cognitives et les gestes réalisés par les acteurs. Il a été montré que la technologie SAR n’a aucune influence sur les activités de conception sauf pour la génération d’idées où les résultats révèlent un nombre significativement plus important d’idées lorsqu’on utilise cet outil. Cette technologie semble également avoir une influence sur les gestes mobilisés car elle sollicite davantage la manipulation ou le pointage de l’artefact dans la scène. D’autre part, nous avons analysé les relations entre les gestes réalisés et les activités cognitives mobilisées dans le protocole verbal. Par exemple, un des résultats principaux de cette étude a montré que l’activité de simulation du contexte d’usage est significativement associée à des gestes iconiques. Les résultats de ce travail de recherche nous permettent d’avancer quelques préconisations d’usage de cette technologie dont les avantages sont avérés dans la phase de revue de la conception du produit et où la tangibilité de l’artefact est un facteur de réussite.

mise à jour le 10 septembre 2021

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
  • Université Joseph Fourier
  • Tutelle UMR
Université Grenoble Alpes