Aller au menu Aller au contenu
Conception Produit Process
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Conception Produit Process
Conception Produit Process

> GSCOP_Recherche > GSCOP_ConceptionProduitProcess

EcoDFAM

Projet EcoDFAM : Eco-design guide for additive manufacturing

Les partenaires du projet

 
COSMER
G-SCOP – Grenoble INP
GeM
CETIM

 

Contexte et Objectifs du projet


La fabrication additive est un procédé de fabrication de pièces par dépôt de matière qui a acquis ces dix dernières années un statut de technologie « industrielle », du fait de la diversité des matériaux utilisables (métaux, matières plastiques, composites, céramiques, etc.) et de la robustesse des machines mises actuellement sur le marché. Toutefois, plusieurs publications récentes montrent que les procédés de fabrication additive ne sont pas neutres sur le plan environnemental.
En particulier, la production des matériaux de base (notamment pour les métaux qui se trouvent sous forme de poudre micronisée) consomme énormément d’énergie et leur manipulation peut être particulièrement nocive pour les opérateurs. En outre, les procédés de dépôt, ainsi que ceux de post-traitement, peuvent être énergivores et produire une grande quantité de déchets. Par ailleurs, la réparabilité, obsolescence rapide et la durée de vie des machines de fabrication additive, ainsi que des pièces produites, peuvent encore plus altérer ce tableau.
Le premier objectif de ce projet est de comprendre les impacts environnementaux associés à chaque usage de la fabrication additive en effectuant le bilan environnemental sur l’ensemble du cycle de vie de différentes machines (en considérant un large panel de pièces fabriquées) afin de mesurer les impacts environnementaux les plus significatifs et d’établir des modélisations génériques environnementales des cycles de vie de ces machines de fabrication additive.
Dans un second temps, des règles de conception seront définies à partir des données collectées lors de l’étape précédente et une base de données d’analyse du cycle de vie sur la fabrication additive sera établie.

Additive manufacturing is a process for manufacturing parts by depositing material, which has acquired the status of an "industrial" technology over the last ten years, due to the diversity of materials that can be used (metals, plastics, composites, ceramics, etc.) and the robustness of the machines currently on the market. However, several recent publications show that additive manufacturing processes are not environmentally neutral.
In particular, the production of the base materials (especially for metals which are in the form of micronised powder) consumes a lot of energy and their handling can be particularly harmful to operators. In addition, the deposition and post-treatment processes can be energy-intensive and produce a large amount of waste. Furthermore, the repairability, rapid obsolescence and life span of additive manufacturing machines, as well as the parts produced, can further alter this picture.
The first objective of this project is to understand the environmental impacts associated with each use of additive manufacturing by performing life cycle assessments of different machines (considering a wide range of manufactured parts) in order to measure the most significant environmental impacts and to establish generic environmental modelling of the life cycles of these additive manufacturing machines.
In a second step, design rules will be defined from the data collected in the previous step and a life cycle assessment database on additive manufacturing will be established.

Informations sur EcoDFAM

  • Porteur du projet : Dominique MILLET (COSMER)
  • Responsable scientifique G-SCOP : Matthieu MUSEAU, Damien Evrard
  • Durée: 2022 - 2024
  • Organisme de financement : EcoSD
                                                               

mise à jour le 21 mai 2022

Université Grenoble Alpes