Aller au menu Aller au contenu
Conception systémique : humain, environnement, technologies
Laboratoire des Sciences pour la Conception, l'Optimisation et la Production de Grenoble
Conception systémique : humain, environnement, technologies
Conception systémique : humain, environnement, technologies

> Recherche > Conception systémique : humain, environnement, technologies

Scandere

Scaling up a circular economy business model by new design, leaner remanufacturing, and automated material recycling technologies]

Les partenaires du projet

Coordinateur du projet :

Linköpings Universitet (SE)

Partenaires du projet :

Elektrorecykling S.A. (PL), Compliance and Risks (IE), Poznan University of Technology (PL), Katholieke Universiteit Leuven (BE), Grenoble INP (FR)

Contexte et Objectifs du projet

English below

Garantir l’approvisionnement en matières premières constitue l’un des plus grands défis de l’Europe. La Commission a identifié 30 matières premières critiques (MRC), adoptées par des produits dans de nombreux secteurs. Aujourd’hui, la plupart des produits sont transformés selon le paradigme « fabriquer-vendre-utiliser-jeter », dans lequel les fabricants d’équipement d’origine (OEM) ont l’intention de vendre un plus grand nombre de produits et de perdre le contrôle de ces produits après leur vente. Le modèle commercial produit en tant que service (PaaS) apparaît comme un concept prometteur dans plusieurs secteurs en offrant aux équipementiers une incitation inverse, créant ainsi un potentiel d'augmentation de l'efficacité du CRM d'un facteur de deux ou plus. Cependant, pour accroître et accélérer l'adoption du PaaS, un défi majeur consiste à aborder de manière globale les activités interdépendantes qui se produisent à différents moments, à la fois temporellement et géographiquement : la conception des produits, la refabrication et le traitement de fin de vie (EoL).
Par conséquent, les leaders de l'industrie et du monde universitaire européens, y compris le propriétaire du besoin et le fournisseur de solutions, uniront leurs forces dans ce projet pour relever ce défi, avec son approche transdisciplinaire unique, en prenant les équipements électriques et électroniques (EEE) comme exemple. Les objectifs sont de :

  1. démontrer comment des conceptions de produits améliorées, des processus de refabrication plus légers et des processus de traitement EoL optimisés dans le modèle commercial PaaS amélioreront la durabilité à l'aide d'indicateurs dans la perspective du cycle de vie et
  2. montrer comment la formulation d’un modèle économique et les réglementations gouvernementales dans l’UE faciliteront (ou entraveront) le PaaS.

Cinq activités majeures seront exécutées en étroite collaboration :

  1. acquérir de meilleures connaissances sur la conception PaaS,
  2. développer des technologies de simulation numérique pour le remanufacturing et valider des processus plus légers dans le remanufacturing sous PaaS,
  3. développer des technologies de démantèlement robotisé et des connaissances pour la logistique inverse sous PaaS,
  4. étudier les réglementations existantes entravant le PaaS, et
  5. évaluer les améliorations apportées par les activités ci-dessuss
Les méthodes comprendront des études de cas dans l'industrie, des entretiens, des expériences en laboratoire, des simulations informatiques et des analyses.
 
In English
Securing the supply of raw materials is one of Europe’s biggest challenges. The Commission has identified 30 critical raw materials (CRMs), adopted by products in many sectors. Today, most of the products are processed in the “make-sell-use-dispose” paradigm, where original equipment manufacturers (OEMs) intend to sell a higher number of products and lose control of the products after their sales. The product-as-a-service (PaaS) business model is emerging as a promising concept in several sectors by providing OEMs with a reverse incentive, creating a potential for increasing the CRM efficiency by a factor of two or more. However, to raise and accelerate the adoption of PaaS, a major challenge is to holistically address the inter-dependent activities occurring in different points both temporally and geographically: product design, remanufacturing, and end-of-life (EoL) treatment.
Therefore, front runners in European industry and academia, including the need owner and solution provider, will join forces in this project to tackle this challenge, with its unique trans-disciplinary approach, taking electrical and electronic equipment (EEE) as an example. The aims are to:
  1. demonstrate how improved product designs, leaner remanufacturing processes, and optimized EoL treatment processes in the PaaS business model will improve sustainability using indicators with the lifecycle perspective and
  2. show how business model formulation and governmental regulations in the EU will facilitate (or hinder) PaaS.
Five major activities will be executed in close collaboration:
  1. gain greater knowledge for PaaS design,
  2. develop digital simulation technologies for remanufacturing and validate leaner processes in remanufacturing under PaaS,
  3. develop robotic dismantling technologies and knowledge for reverse logistics under PaaS,
  4. survey existing regulations hindering PaaS, and
  5. assess the improvements given by the activities above.
The methods will include case study in industry, interview, laboratory experiment, computer simulation, and desktop analysis.
 

Informations sur le projet

  • Porteur du projet : Linköpings Universitet (SE)
  • Responsables scientifiques G-SCOP : Andreas Riel, José Armando Hidalgo Crespo
  • Durée: 2022 - 2025
  • Organisme de financement : EU/ADEME (ERA-MIN)
  • Site web: https://scandere.nu/

mise à jour le 22 septembre 2023

Université Grenoble Alpes